Préambule

Qui devinerait que « grimoire », « grammaire » , « glamour » ont la même origine ?

Saviez-vous que le nom de l'aristoloche est tout un programme ? Cette plante était censée faciliter les accouchements ! Son nom vient en effet du grec « aristos = meilleur » et de « lokhos=accouchement ».

Ce travail n'est pas un dictionnaire encyclopédique. Il n'est pas non plus un dictionnaire de synonymes ni d'homonymes ni d'antonymes. C'est un dictionnaire étymologique.

Celui-ci se veut original à deux titres :
  • Il ambitionne de remonter le plus haut possible en diachronie, dans l'origine des mots : jusqu'à la racine ou jusqu'au thème indo-européen, jusqu'à la racine sémitique, ou à la racine de n'importe quelle autre famille linguistique .
  • Il se veut également un dictionnaire étymologique comparé, donc synchronique, transversal : au mot français envisagé il sera possible de faire correspondre d'autres « mots-frères » dans les principales langues romanes (espagnol, portugais, italien, roumain, catalan, occitan) sans compter l'anglais, langue à moitié romane, et l'allemand.
Enfin, chaque mot se verra associé à un radical de même origine .

Un peu d'explication

De même que chaque individu a un père, un grand-père, un arrière-grand-père, de même les différents mots et radicaux ont une généalogie, c'est-à-dire une étymologie.

  • Le « père » de chaque mot ou radical s'appelle étymon
  • Le « grand-père » s'appelle hyperétymon.
  • Il s'agit de remonter le plus haut possible à partir d'un mot ou d'un radical français ou d'une autre langue.
  • On appelle radical un élément de mot (sans compter les préfixes, suffixes etc.) qui n'a pas d'existence propre dans une phrase, mais qui contient le sens du mot ou une partie de son sens. Parfois le mot (ou le radical) vient directement du grec, sans passer par le latin. Il n'a donc pas d'étymon.
    • Le radical «néphro-» (= le rein) vient du mot grec «nephros»(«néphro-» est un radical qui joue le même rôle qu'un mot ) .
  • Parfois le mot ou le radical vient d'une famille linguistique autre que l'indoeuropéen. Cela peut être la famille sémitique ( arabe, hébreu etc.)
    • Ex «tarif»vient de l'arabe « ta&arif » .
  • Cela peut être n'importe quelle autre famille linguistique (sino-tibétaine, ouralo-altaïque, malayo-polynésienne, bantou etc.)
    • Ex « kimono, ananas, vahiné ...»

Un exemple

  • Le mot «boutique» a pour étymon un mot latin «apotheca» qui descend lui-même d'un mot grec «apothêkê», lequel est l'hyperétymon de notre «boutique». Ce mot appartient à une famille : la famille indoeuropéenne. Ce mot grec remonte à un mot indoeuropéen (langue encore plus ancienne, reconstituée par les linguistes) : «apo+DHÊ-k-â», lequel serait le «bisaïeul, l'arrière-grand-père» .
  • Beaucoup de ces mots sont bâtis à partir d'une racine. La racine indoeuropéenne ici est «DHÊ < DHEH1.»Dans les langues suivantes : anglais, espagnol, italien, portugais, catalan, roumain, occitan , allemand, on peut rechercher l'équivalent, le «mot -frère» de «boutique».
    • Apotheke (all.) = pharmacie
    • bodega (esp.) = cave
  • A cela on peut ajouter la notion d'hypoétymon , c'est-à-dire les états intermédiaires d'une langue : ainsi l'ancien français, l'anglo-normand, le vieil haut allemand etc. L'hypoétymon d'un mot sera d'une certaine façon l'enfance du mot.
    • Ex boticle (afr.) est l'hypoétymon de boutique .

Où en est-on ?

Ce travail entamé il y a quelques années est loin d'être achevé : 17000 mots français, 8000 mots anglais, 6000 mots espagnols, 4000 mots portugais, autant en catalan et trop peu encore dans les autres langues. Cependant j'envisage de le mettre malgré tout assez rapidement en ligne , demandant à l'avance l'indulgence de l'internaute fou des langues qui voudra bien le consulter .
Il va de soi que toute critique fondée sera prise en considération et que je poursuivrai l'ouvrage .

Introduction

Who would think that the words « cape, captain, chaplet, chapter, capital, cattle » have the same origin ? Did you know that the name of the aristoloche is the whole kit and caboodle ? This plant was supposed to ease chidbirth ! Indeed its name comes from the Greek « aristos = best » and from « lokhos = chidbirth « . This work is not an encyclopedic dictionary . It is not a synonymous nor homonymous nor antonymous dictonary either .This is an etymological dictionary .

Its aim is to be original in two ways .

First its ambition is to go back up as much as possible in diachrony into the origin of words : unto the Indo-European root or theme, unto the Semitic root or unto the root of whatever other linguistic family . Its second ambition is to be a compared etymological dictionary, thus synchronic, transversal : It will be possible to match the desired French or English word to other « brother-words », in the main Romanic languages ( Spanish, Portuguese, Italian, Rumanian, Catalan, language of southern France, ) not forgetting English, ( half Romanic ) and German . Lastly, each word will be associated to a radical of the same origin .

In same way that each individual has a father, a grandfather and a great-grandfather, different words and radicals have a genealogy, that is to say an etymology .

Each word or radical's father is called «etymon », the grandfather is the « hyperetymon » . The aim is to go back up as high as possible from a French or English word or radical or from another language . e.g. The etymon of the word « boutique » is the Latin word « apotheca », which comes from the Greek word « apothêkê », which is the hyperetymon of our « boutique » .

This word belongs to a family : the Indo-European family : an even more ancient language constructed by linguists . This Greek word comes from an Indo-European word « apo-DHÊ-kâ », which would be the great-grandfather . Many of these words are constructed from a root . Here, the Indo-European root is « DHÊ < DHEH1

In the following languages ( French, English, Spanish, German, Italian, Catalan, Portuguese, Provençal, Rumanian ) we can look for the equivalent, the « brother-word » of « boutique » . e.g. Apotheke ( German ) = the chemist's bodega ( Spanish ) = cellar

To this we can add the notion of hypoetymon, that is to say the intermediary state of a language : that is the case for Old French, Anglo-Norman, Old High German, etc .In a way, the hypoetymon of a word will be the childhood of the word . e.g. « boticle » ( Old French ) is the hypoetymon of « boutique » .

We call radical a part of a word which has no own existence in a sentence, but which holds the meaning of the word or part of its meaning . Sometimes the word or the radical comes directly from the Greek without being touched by Latin . Thus it does not have an etymon . e.g. The radical « nephro » ( = « kidney » ) comes from the Greek word « nephros ».The radical « nephro » has the same role as a word .

Sometimes the word or the radical comes from another linguistic family than the Indo-European . It can be the Semitic family ( Arabic, Hebrew etc .) e.g. « tariff » comes from the Arabic « ta&arif »

It can be any other linguistic family ( Sino-Tibetan, Uralo-Altaic, Malayo-Polynesian, Bantu etc .) e.g. « kimono », « avocado », « igloo » etc .

This work, started a few years ago, is far from beeing finished : 17 000 French words, 8 000 English words, 6 000 Spanish words, 4 000 Portuguese words, as many in Catalan, too few still in other languages . However I am considering putting it quite rapidly on line, could the language fanatic internaute who will use this site be kind enough to be indulgent understanding .